Afrique du Sud


Intro (par Gilles)

J’ai déjà passé 3 mois en Afrique du Sud il y a plus de 10 ans, seul,  avec un sac à dos... J’avais choisi ce pays parce que nous étions en hiver à Paris et que là-bas c’était l’été...

Parce que c’était le pays le plus loin de la France sur la même latitude...

Parce que Mandela venait d’être libéré et que ça s’appelait La Nouvelle Afrique du Sud... Parce qu’il y un cap qui s’appelait le Cap de bon Espérance...

Parce que l’Afrique du sud avait gagné la coupe du monde de rugby...

Je ne m’étais pas arrêté dans le Drakensberg, chez les zoulous, parce que tout le monde me disait que c’était trop dangereux...

C’est précisément là que nous allons...

 

 

IXOPO le 16 juillet (par Sam)

 

C’est l’hiver en Afrique du Sud.
 

Nous rencontrons Jamie,

clown de son état, responsable pour de CSF pour l’Afrique du Sud,

qui nous conduit dans la vallée d’Ufafa, dans le Kwazulu Natal,

au Nord de Durban,

au le centre Wosa Moya avec lequel il collabore depuis 5 ans.

      

Trajet Durban Ixopo Afrique du Sud, 08h15 (photo G.P)


Ixopo, 08h30 (photo S.L)

Je n’ai plus vraiment de repères :

le paysage  qui défile pendant le trajet me rappelle des lieux au Etats Unis où je ne suis pas allé (ça doit être Springstenn dans l’autoradio), on dirait un début d’automne, mais c’est l’hiver, nous tournons avec des petits Zoulous enrhumés, qui portent bonnets et écharpe,

et nous dormons ce soir dans une retraite bouddhiste..

    

Wosa Moza 11h l'heure de la prière (photo S.L) 

 

Woza Moya  est un centre social, en face du village d’Ixopo,

deux batiments, dont un salle toute neuve,

qui est utilisée pour la premiere fois avec notre projet.

Ixopo, comme toute la région,

comme toute l’Afrique du Sud,

comme le deux tiers du continent,

est ravagé par le sida.

Les gens qui encadrent les enfants, travilleurs sociaux employés par l’association,

sont tous HIV positif,

et un grand nombre d’enfants orphelins.

Clown sans frontière intervient toutes les semaines pendant les vacances,

pour des ateliers de cirque,

et des formations d’encadrement pour les jeunes.
 

      

Nomkuktiolo 6 ans Ixopo 12h30

Notre petit cirque se déroule au poil..

      

Asemalhe 4 ans centre Wosa Moya 15h30 (photo G.P)

Retraite bouddhiste d'Ixopo 17h15 (par Sam)

Le soir, dîner à 17h30, une soupe,

et puis au lit,

ou méditation dans la salle adéquate,

ou repos silencieux collectif dans la salle commune.

Ayant passé la journée à regarder des enfants dessiner,

je ne ressens pas le besoin de méditer en groupe.

 

Du coup, nous nous installons devant le feu et attaquons le dérushage,

un gros chat noir probablement

très imprégné par les fondamentaux du bouddhisme zen,

roupille sur les genoux de Gilles.



IXOPO 17 juillet (par SAM) 

 

Petit déjeuner silencieux à 7h30,

Gilles se fait reprendre à l’ordre,

parce qu’il m’a adressé la parole

(le concept de petit déjeuner silencieux

est très  rigoureux, mais nous n’étions par au courant).

      

Hawakélé 7 ans Ixopo

Ca fait du bien de retrouver les cris des gamins,

après toute cette sérénité.

(la bande son de ces images:
cinquante gamins de 3 à 7 ans,
qui jouent sans discontinuer
du matin au soir,
à part un petit intermède où ils se dessinent).

Aujourd'hui, c'est l'anniversaire de Mandela.
Théoriquement, il faut faire 66 minutes de travail d'intérêt général, 
en commémoration de ses 66 ans d'engagement.
(c'est Jamie qui me raconte ça,
en beurrant 260 tartines)
J'estime que le travail que nous faisons peut être considéré
comme d'intérêt général,




Wosa Moya 12h15 autoportrait collectif (photos S.L)

      

Wosa Moya activité de vidage des gueuses de sable 13h (photo G.P)

Puis aussi vite que nous sommes arrivé,

nous sommes repartis.

A Paris,

les choses vont recommencer à se compliquer.

Heureusement,

nous ne restons que quatre jours.

      

      Wosa Moya Afrique du Sud 17 juillet 2009 (photo G.P)

 

 

 

Remerciements

Sébastien – Pauline -  « Clowns sans frontières » – Jamie Mc Laren Lachman– « Clowns without borders » – Sue Heden - Woza Moza Project – The Budhist Retreat Centre, Ixopo, KZN, SA.

 

 

Conclusion (par Gilles)

Lorsque j’ai dit à Jamie que c’était toujours les contacts que j’avais sur place qui choisissaient la trentaine d’enfants avec lesquels j’allais travailler, il m’a dit qu’il n’avait pas vraiment compris ça sinon il m’aurait emmené au Lesotho...

Le Lesotho est un tout petit  pays à l’intérieur de l’Afrique du Sud où l’on ne se déplace qu’en cheval et où Jamie se rend fréquemment. Et comme jamais personne n’arrive à situer ce pays sur une carte, cça aurait été une bonne occasion d’y faire un tour !

Puis il m’a dit que comme nous nous connaissions pas très bien, peut-être qu’il ne me m‘aurait pas proposé de peur que... Jamie n’a pas terminé sa phrase, mais j’ai compris que le Lesotho pour lui, c’était un peu comme le Pérou pour d’autres... Et au Pérou on n’emmène pas n’importe qui !!!

Quand on s’est quitté, il m’a promis que si je revenais en Afrique du Sud, il m’y conduirait...