JAPON


Intro (par Gilles):

 

Les enfants japonais ont-ils l’économie du trait de leurs aînés ?

Impossible  de ne pas venir au Japon avec ma vitre tant les repères explosent de ce côté-ci de la planète.

Nous nous rendons à Chigasaki. à une heure de Tokyo dans une école de type Montessori...

« Cerise sur le gâteau », nous logeons dans une auberge traditionnelle, ancien lieu de villégiature d’Ozu, où il écrivit 8 de ses scénarii ...

Sanae, notre contact sur place, a eu la délicatesse à me faire dormir dans la chambre du maître, à raz du sol, bien entendu...

Samuel se voit proposer une chambre beaucoup plus grande que celle du maître japonais. L’idée me plaît... Vient-elle d’Ozu ?

 

 

05 aout 2009 (par Sam)

 

(photos GP)

 

Bangkok Tokyo express

Aucun souvenir entre.

 

Chigasaki, 20h30 (photo S.L)


Chigasaki, Southern beach

Feu d’artifice

C’est l’été au Japon.

 

06 aout 2009 (par Sam)

 


Chigasaki, Southern beach 08h (photo S.L)

 


A vélo, nous sommes

des dangers publics pour le Japon,

nous fait remarquer Sanae.


(N’empêche que c’est cool de foncer dans les ruelles de Chigasaki

et de tomber face à l’océan Pacifique,

le matin, en allant au boulot,

à la « crèche de la plage verdoyante ».)

 

 

Ecole Montessori :

Quarante gamins à poil

Se font arroser avec des jets d’eaux

Par leurs institutrices..

 


Toute la journée,

Je guette les apparitions de Yôkai.

(petits monstres japonais)

 

Hikaru 3 ans (photo G.P)                 Motosi 4 ans (photo G.P)

Nana 3 ans (photo G.P)


 

Gilles et Lila Fidoridge Midori Hama Hoiken(photo S.L), Lila 3 ans 1/2 (photo G.P)


 

07 aout 2009 (par Sam)

 

Parmi les effets secondaires d’un tel voyage :

Perte des repères spatio temporels.

Il faut une discipline de fer

pour rester d’attaque.

 

Chigasaki, 7h30: Sam vu par Gilles et réciproquement

 

La fatigue procède comme la marée,

Par flux et reflux tout au long du jour.

 

Lila 3 ans 1/2 ans, Saki 5 ans (photos G.P)

 

A 15h35 après un Pollock en Allemagne, un Bosch au Maroc,

voici un Basquiat au Japon.

 

Tomoka 5 ans FIDORIDGE MIDORI HAMA HOIKUEN Chigasaki 15h35 (photo G.P)

 

Paradoxalement,

les dessins des mômes redonnent de la valeur

au travail de ces peintres.

Il semblerait que ces derniers

se soient souvenus de quelque chose,

qui parait évident lorsqu'on a 5 ans.

 

08 aout 2009 (par Sam)

 

Aujourd’hui, j’ai vu le bob d’Ozu.

 

 Chigasaki 08h (photo S.L)

 

 

La situation que je n’ai pas photographiée mais que j’ai filmée (par Gilles) :

 

Lila, 3 ans 1/2, se dessine sur la vitre en chantant... Parfois, elle sort du cadre et revient, puis ressort ! Je la laisse faire... Elle réapparaît de dos pour se dessiner sur la deuxième face de la vitre... Comme si de rien n’était

Je me souviens de ce petit garçon de 3 ans, en Colombie, qui continuait son autoportrait sur le carrelage de la terrasse...

 

Remerciements :

 

Sanae Lefèvre-Iwata – Jun – Lucie Brethome – Michi Tamura - Cyril Dupré – L’ambassade de France au Japon - Mme Maeda et les institutrices de l’école FIDORIDGE MIDORI HAMA HOIKUEN -

 

(Photo G.P)

 

Conclusion (par Gilles) :

 

S’il m’est impossible de choisir un pays parmi tous ceux traversés avec mes papiers noirs, je dois cependant avouer que j’aurais eu très envie de prolonger ici cette virée avec la vitre qui se transforme peu à peu en miroir.

En attendant mon vol pour Sydney dans l’aéroport de Tokyo, devant une pianiste qui joue un concerto de Mozart, je repense au kimono plié et repassé tous les jours dans ma chambre, à la petite boite que Sanae avait confectionnée afin que chaque parent puisse y laisser les autorisations de filmer et photographier leurs enfants, aux portes des chambres de l’auberge qui ne ferment pas à clef, aux serviettes chaudes (et parfois parfumées) que l’on nous remet plusieurs fois dans la journée...

Sur les murs de l’aéroport, un énorme écran plasma montre des images de la ville de Zurich pour inviter des japonais masqués (grippe aviaire ? Virus H1V1 ? Angine ?) à venir se poser près des Alpes...

 

Regard furtif dans mon agenda... Syrine quitte la Normandie demain pour le sud de la France : décalage forcément moins brutal et vacances assurément plus reposantes...