Thaïlande


Introduction (par Gilles)


Bangkok Suvarnabhumi, 09h30 (photo S.L)

 

Che Guevarra, Fidel Castro, Sitting Bull,  Malcom X, Martin Luther King, Gandhi,  Nelson Mandela,  Le Dalaï lama... Aung San Suu Ky...

 

Nous devions nous rendre en Birmanie, mais en raison d'un nième procès du prix Nobel de la paix 1991, cela ne nous a pas été possible.

Samuel et moi traversons donc la Thaïlande depuis Bangkok pour nous rendre en voiture à Mae Sot, tout au nord, à cheval sur la frontière birmanie/Thaïande.

J’avais découvert la Thaïlande en  janvier 2009 lors de repérages de mon prochain film.

Je m’étais déjà arrêté plusieurs fois sur le bord de la route pour donner à des enfants Thaï une feuille de papier noir et un crayon blanc.

Cette fois, nous avons rendez vous avec des enfants Birmans.

 



31 aout 2009 Mae Sot (par Sam)


Pieds nus dans la boue jusqu’à mi cuisse,

au milieu d’un champs,

je croise la petite Wae He Dar, que nous venons chercher chez elle,

avec 5 autre gamins de la Farm House School,

où nous recommençons le travail.


 

Wae He Dar 6 ans Mae Sot 08h30 (photo S.L)


Nous sommes avec Josh, jeune journaliste américain, qui fait des recherches sur la disaspora birmane depuis deux ans, Htway, barman birman dans un des clubs de Mae Sot _ notre traducteur, et Wai Minn ancien prof d’histoire à Rangoon lui aussi en exil (comment enseigner l’histoire dans un pays qui la réécrit sans cesse ?), directeur de la petite Farm School, qui nous emmène où vivent ses élèves, dans des huttes en bambou sur pilotis au milieu d’une rizière.

 

Un détail:le cartable sert à garder au sec l'uniforme scolaire ur le trajet jusqu'à l'école.

 

Farm School, explication du projet, Mae Sot 10h (photo S.L)


L’école aussi est une hutte,

trois  pièces sombres à la périphérie de Mae Sot,

cinquante enfants de 3 à 11 ans qui, tous ont le même niveau scolaire :

ils ont commencé à étudier il y a deux mois,

lors de l’ouverture de l’école.

laquelle n’est pas encore d’existence officielle_ peut être n’en aura t’elle jamais

quatre des cinq institutrices n’ont pas de papier, toutes sont bénévoles.

L’école n’a aucune ressource, les parents vivent dans des taudis et

c’est la saison des pluies.

Wai Minn a l’air exténué.

Il tient à bout de bras sa petite école..

 

 

Agape Learning center, Mae Sot 15h (photo S.L)


Nous tournons en Thaïlande, avec des petits de deux écoles,

issus de la communauté birmaine en exil.

La Farm School étant trop petite, et sans électricité,

nous installons le studio au Agape Learning Center,

où vivent une soixantaine d’enfants,

que le directeur David Min Naing extrait littéralement d’un petit bidonville sur la rivière Song,  qui marque la frontière entre la Thaïlande et la Birmanie.

Seul une vingtaine d’enfants sont là, à cause d’une épidémie de grippe, qui nous dit on et je préfère le croire n’a rien à voir avec H5N1.

 

 

Mae Sot, 17h30 retour à la maison (photo G.P)

 



1 aout 2009 Mae Sot (par Sam)

 

Agape Learning Center; Mae Sot, 10h (photo G.P)

 

Ye Aung 5ans Mae Sot (photo G.P)

Kyaw Zin That 3 ans, Mae Sot (photo G.P)


Une fois de plus, je suis stupéfait.


Stupéfait de l’abnégation et l’engagement des directeurs de ces toutes petites écoles,

pour éduquer ces mômes,

dans des conditions matérielles incroyablement pauvres,

Stupéfait de la facilité des contacts et de la communication que nous avons

avec toutes ces personnes en un temps si court.

Stupéfait d’être à vélo dans les rues de Mae Sot,

trempé par une pluie chaude.

 

Mae Sot 17h 1 aout 2009 (photo S.L)


Le verdict du procès d’Ang Sung Su Kii,

qui devait tomber aujourd’hui

est repoussé jusqu’en octobre.



2 aout Mae Sot(par Sam)

 

 

Kaing Win, 4 ans (photo G.P)

Ah Si Ya Bi 3 ans (Photo G.P)

Aung Sat Pi Soe 4 ans (photo G.P)

Fae Ye Daar, 3 ans (photo G.P) 


A 16h30,  ce jour ci

c’est la crise mondiale,

une catastrophe écologique est en cours,

une épidémie virale s’annonce dévastatrice,

nous

nous terminons le tournage, et

le sol autour du bâtiment où nous tournons est couvert de dessins.

Ce qui est tout à fait réjouissant..

 

Agape Learning Center, Mae Sot 18h, (photo S.L)




3 aout Bangkok (par Sam)


Les journées manquent d’heures,

nous recalons tous les 3 jours nos montres dans un fuseau horaire différent,

mais là,

23h30,

dans les rues de Bangkok,

tout est synchrone.

 

Bangkok 23h 3 aout 2009 (photo G.P)


 

 

 

 

La photo que je n’ai pas faite (par Gilles)

 

Il existe près de là où nous nous trouvons un éléphant qui s’appelle Bhab, sauvé de maltraitances en Birmanie.

Bhab est capable de réaliser aujourd’hui son autoportrait avec un pinceau (cf lien ci-joint : http://www.dailymotion.com/video/x4wc0x_peinture-delephant_tech )

Mais Bhab n’aura pas son autoportrait au milieu de ceux des enfants birmans même si cela eut été amusant de le faire peindre sur ma vitre...

 

Remerciements


David Min Naing – Agapé Learning Center - Wai Minn – Farm School - Joshua Sicavent - Htway -Fabiola Gomez, Sébastien de Clowns sans frontière.

 

Conclusion (par Gilles):


Je reviendrai en Thaïlande y tourner « S »...

Un scénario qui n’a rien en commun avec ma démarche actuelle autour des dessins d’enfants. Et qui évoquera plutôt de ce qui peut se trouver derrière une image... Comment une image peut en cacher une autre finalement ?

Peut-être comme quelques coups de pinceaux d’un éléphant sur une toile ?